Petit rappel de votre qu’est la definition du trouble bipolaire de type 1 ( TB 1 ) : Le trouble bipolaire 1 reste la forme la plus intense et generalisee de ce trouble mental

Petit rappel de votre qu’est la definition du trouble bipolaire de type 1 ( TB 1 ) : Le trouble bipolaire 1 reste la forme la plus intense et generalisee de ce trouble mental

Le patient alterne entre une phase maniaque pour ensuite parvenir a une, voire diverses, phases depressives severes .

Chez plusieurs malades, il peut exister une courte periode de phase mixte, stable . Durant le stade de manie, le bipolaire va etre hyperactif et intensifiera l’integralite des situations et ses emotions seront exagerees : parole rapide, sommeil inexistant, pensees par milliers, ego surdimensionne, comportement dangereux, etc etc … Survient ensuite le stade de depression majeure ( ex-bipolaire ), l’individu ne debordera plus d’energie, s’isolera, dormira des journees entieres et pensera fortement au suicide . Un episode mixte allie depression et manie, le terme maniaco-depressif te prend aussi tout son sens : l’individu bipolaire alterne tres rapidement entre moments d’euphorie ainsi que melancolie, les comportements sont alors totalement ingerables et imprevisibles . Ce stade mixte est en mesure de etre remplace par une phase normale, suivant l’individu . Le bipolaire type 1 est tres addict et au cours des phases maniaques, il est en mesure de etre tres dangereux pour lui et pour ses copains, il ne va limite plus se controler sur l’instant present et peut grandement avoir des regrets par la suite via rapport a ses deboires ( alcool, drogues, sexe, argent, etc etc … ), le stade depressif arrive alors et le risque suicidaire reste tres eleve . Selon quelques statistiques, le type 1 en bipolarite represente pres de la moitie des patients souffrant Plusieurs troubles bipolaires profil xmeets. Contrairement a diverses autres maladies mentales, une telle pathologie psychique est en mesure de aussi bien toucher nos hommes que les femmes, par contre on sait tres bien que votre trouble psychiatrique est developpe au plus tard a l’adolescence, rare paraissent des cas qui interviennent apres 22 annees . Notez beaucoup que l’on cause la du debut des symptomes bipolaires et non de l’officialisation du diagnostic avec un psy, qui lui pourra intervenir meme 20 ans apres . Il faudra generalement plus de 5 annees avant de pouvoir etablir un diagnostic de bipolarite via un medecin specialiste de sante mentale . Il faudra egalement savoir qu’un trouble anxieux ( anxiete ), troubles de l’angoisse, reste souvent precurseur d’une possible maladie bipolaire … Comme pour nos troubles bipolaires type 2 ou 3, 4 et bien 5, il n’existe aucune traitement bipolaire miracle . Mes symptomes paraissent tres varies d’un patient a l’autre, mais avec un delicieux suivi et un delicieux traitement medicamenteux, le bipolaire peut avoir une vie stabilisee, a condition de lire ainsi que ne surtout jamais arreter son traitement . L’aide medicale doit etre importante et reguliere dans le but de minimiser les troubles de l’humeur .

Apres votre petit rappel, grace a quantite de temoignages de bipolaire 1, nous avons retranscrit plusieurs breves descriptions des symptomes, emotions, situations, traitements et addictions que peuvent avoir nos bipolaires . Notez bien de meme que ces passages seront sortis de leur temoignage et qu’il peut etre difficile de comprendre le raisonnement final, certains seront egalement reellement durs a lire, nos mots seront violents, a lire en etant neutre et indifferent si possible . Voici plusieurs breves d’une vie bipolaire hors norme …

Annie, 35 annees, mere celibataire :

Je me souviens d’une fi?te avec des proches, j’etais au commencement d’une enieme crise maniaque, aussi afin d’effectuer la fete j’etais bien evidemment partante . Faire mes enfants seront en vacances chez leur pere, qui n’arrete pas de me faire chier d’ailleurs … Je me suis donc rendu chez le amie, nous etions une dizaine de gens mais que 3 meufs, moyenne d’age 40 annees . Notre fi?te se deroula sous l’emprise de drogues, cannabis therapeutique et autres boissons alcoolisees … 1, 2, 3, 4 verres, je ne nos ai plus comptes … Bieres, rose, whisky ou encore Get 27 et vodka, bien y est Afin de mon plus grand plaisir ! Plus je buvais et plus je sentais que je devenais inarretable, il y avait 1 mec que je ne connaissais pas, il racontait ses deboires amoureux avec tristesse, on aurait devoile votre petit chiot malheureux de la SPA … il faisait de la peine, j’etais seule, saoule et excitee … La suite n’est gui?re drole puisque j’ai couche avec lui, comme si J’me sentais obligee, le lendemain ressemblait a ces nombreux debuts de journee mauvaise, je sais ce que j’ai fera mais je voudrais retourner en arriere . Je ne le connais gui?re, il ne m’attire jamais mais mon hypersexualite a fait des siennes, je n’ai pas pu m’en empecher, encore un coup ! Notre matin, mon amie qui connait ma maladie, me regarde bizarrement en compatissant, je ne dis pas grand chose, je baisse le regard et deniche une position qui me permet de trouver le sourire, sauter de joie pour tout oublier ma connerie, ainsi, pouvoir en faire une autre … Car de toute facon il va falloir que je reagisse et que J’me debarrasse de votre souffrance qui est la, dans ma tronche . Je decide de m’en aller tout de suite apres le sirop, je revient chez moi, seule, mon portable sonne, je ne reponds gui?re, j’habite a nouveau bouree, c’est 12H … 1 semaine apri?s je rentre en hopital psychiatrique …

Aurelie, 27 ans, maman de 2 petites meufs : … Mon psychiatre m’a prevenu : « Aurelie, le traitement que je vais te apporter va etre dur, il va falloir t’y tenir sinon j’imagine que tu vas en gali?re finir et tu ne verras plus tes meufs . » Electrochoc me concernant, ca resonne dans ma tronche comme une bombe, j’suis devant 1 mur . 3 annees sans traitement, pas de medocs, je gere tel je peux ! Chose faite, je reprends ma vie en main, Afin de faire mes bambins que je ne souhaite jamais perdre, je veux les voir grandir et surtout nullement les priver d’une mere . Je ne veux jamais qu’elles connaissent votre que j’ai vecu … Notre docteur m’a devoile que ca allait mettre un moment afin que je m’habitue a toutes les medicaments qu’il m’a prescrit : Lithium et Deroxat . 3 semaines deja que j’en prends, j’suis un zombie, les effets secondaires seront terribles : paupieres qui sautent, hallucinations, crise de tetanie … Le bordel ! J’appelle notre psy au bout de 1 mois, de toute facon je le revois bientot, mais la vous devez qu’il m’explique comment gerer bien ceci . Toujours analogues mots et astuces, le stabilisateur d’humeur peut mettre des mois avant que je ressente une amelioration, ainsi, Afin de l’antidepresseur il faut 3 mois avant que les effets secondaires disparaissent … MEGA ! J’imagine que ca ete la pire periode de ma vie de bipolaire … Ah oui, j’allais aussi oublier : Vive nos kilos ! J’ai tellement pleure qu’aujourd’hui j’essaye de relativiser … Aujourd’hui, c’est bon que mes ri?ves reste legerement plus belle, stable quasi quotidiennement, je redecouvre mes passions d’autrefois, la peinture et le karaoke au milieu des copines . Je reste concernant mes gardes car la bipolarite est sournoise et je peux faiblir a tout moment, mais Afin de faire mes filles, je garde la tronche haute …

Leave a Reply

Your email address will not be published.